Dans le milieu agroalimentaire, l’évaluation des risques est très stricte. Malgré la plus grande vigilance de chacun, il peut parfois y avoir des nuisibles qui arrivent à s’introduire dans un entrepôt, une chambre froide ou une salle de transformation. Ils peuvent alors endommager du matériel ou contaminer une zone de stockage, des plans de travail ou encore d’autres zones qui entraîneraient alors des risques sanitaires pour le personnel de l’entreprise et pour les clients. Au-delà des agents pathogènes qu’ils peuvent véhiculer, les nuisibles posent de nombreux problèmes par leur présence en termes de contamination des surfaces et des denrées.

Les problèmes d’hygiène au sein d’une entreprise, et notamment dans le secteur de l’agro-alimentaire, peuvent nuire à sa réputation et ainsi engendrer des conséquences économiques importantes : perte de confiance des acheteurs et des fournisseurs, désengagement des salariés, mauvaise presse, etc.

Pour garantir un maximum de sécurité alimentaire, le milieu agroalimentaire doit respecter certains standards d’hygiène et chaque entreprise du secteur se doit de mettre en place un plan de prévention pour protéger la santé des consommateurs. Ce plan de prévention présente les différents risques éventuels et impose une lutte rigoureuse contre l’infestation des nuisibles. Il suit la méthode HACCP (obligatoire) qui analyse les risques et points critiques dans tous les sites agroalimentaires.

Pour réussir un plan de lutte efficace contre les différents nuisibles tels que les rongeurs ou les insectes qui pourraient contaminer les lieux et les produits, et véhiculer des agents pathogènes, il faut mettre en place un plan en suivant 4 points cruciaux :

  • PREVENIR : Pour avoir une hygiène stricte et respectueuse des normes en vigueur au sein de votre entreprise, il faut tout d’abord mettre en place certaines actions de protection, de nettoyage et de vérification pour éviter l’arrivée d’un nuisible. Les procédures de prévention des nuisibles doivent être claires pour les employés à tous les niveaux de productions : gestion des matières premières, nettoyage des plans de travail, traitement des déchets organiques, etc.
  • SURVEILLER ET DETECTER : Il faut être très attentif et minutieux lors des inspections des outils ou des différents espaces de stockage afin de repérer une possible trace d’un nuisible. Il est plus simple de traiter le problème lorsque l’origine en est connue.
  • TRAITER ET ERADIQUER : Si vous avez détecté la présence d’un nuisible, il faut alors contacter un expert qui interviendra dans vos locaux avec tous les moyens possibles en conformité avec les normes actuelles. Le choix du prestataire est important : il faut qu’il respecte les référentiels en vigueur pour votre activité. 
  • ANNOTER TOUTES LES ACTIONS : Il est important de renseigner chaque action qui a été menée afin d’avoir toutes les informations en cas de contrôle (les différentes interventions, les produits utilisés, les rapports d’intervention). Cela permet de prouver que vous êtes en conformité avec la législation, et que votre outil de travail respecte les normes sanitaires.

Faites appel à un professionnel

Vous pensez avoir détecté la présence de nuisible au sein de votre entreprise agroalimentaire ou vous souhaitez mettre en place un plan de lutte efficace ?

APA, expert antiparasitaire dans la région Bretagne (Finistère, Côtes d’Armor, Ille et Vilaine, Morbihan), la région Normandie (Calvados et Manche) et la région Pays de la Loire (Loire Atlantique, Sarthe et Mayenne), est à votre disposition pour toute demande ou renseignement sur la gestion des nuisibles sur votre lieu de travail, et en particulier dans le secteur de l’agroalimentaire.